Vacances d’été : les soignants recevront des chèques-vacances cette année !

À cause de la pandémie de coronavirus, beaucoup de professionnels se trouvent privés de leurs vacances pour cet été. Bien sûr, ce sont les professionnels de la santé qui sont les plus concernés par cette triste situation.

Le gouvernement se montre très généreux pour les récompenser autrement. C’est confirmé alors que tous les soignants sans exception recevront un don de chèque-vacance. Bien sûr, cela ne va jamais remplacer leurs congés bien mérités, mais il faut quand même admettre que c’est un bon compromis en plein combat contre le virus covid-19.

Un don chèque-vacances pour tous les professionnels de la santé

La loi LREM proposée récemment dans l’optique de récompenser les soignants pour leur dur labeur pendant cette pandémie a été finalement votée par le Sénat mercredi dernier. Ainsi, un don de chèque-vacances sera attribué à tous les personnels du lieu médical, y compris les vacataires et les stagiaires ayant des revenus qui n’excèdent pas trois SMIC.

Chèque-vacances
Chèque-vacances

Cependant, des conditions s’imposent pour ceux qui peuvent être bénéficiaires de chèques. Ainsi, seuls les soignants ayant travaillé durant les périodes difficiles de la pandémie notamment entre le 12 mars et 10 mai pourront recevoir la somme. Valable jusqu’au 31 octobre, l’offre s’adresse à tous les médecins et leurs confrères. Évidemment, ils peuvent choisir entre valider leurs jours de congé pour partir en vacances, et recevoir ce chèque pour continuer de travailler.

À titre d’information, le versement de ce somme se fait auprès d’une Agence Nationale pour les Chèques-Vacances et c’est cette dernière qui se chargera de le répartir aux différents établissements et services sanitaires, des services médico-sociaux, ainsi que les aides et accompagnements à domicile.

Un autre détail très important à noter

Selon les sources, le fonds créé au sein de l’agence nationale pour les chèques-vacances peut également être alimenté par une sorte de don de rémunération qui correspond à une ou plusieurs jours de travail, à l’initiative du Sénat. Mais cela est aussi possible grâce à un accord collectif d’entreprises qui souhaitent compléter ces versements avec d’autres sommes de récompenses.

Si beaucoup pensent que cette initiative du Sénat est généreuse, il y en a ceux qui l’accusent d’être une « fausse solidarité ». En effet, elle ne répond aucunement aux attentes et besoins des médecins et soignants en cette période difficile. Bien sûr, il s’agit d’une preuve de solidarité essentielle envers les soignants, mais ce n’est pas le moins qu’il puisse faire.

Tout le monde sait à quel point les professionnels de la santé ont sacrifié leur vie pour celle des autres. Liés à ce métier à un sermon sacré, ils ne peuvent pas laisser tomber les patients pour leurs propres biens.

Par Stephane

Rédacteur depuis près de 10 ans pour plusieurs grands médias français, c'est avec plaisir que je participe à la revue Sextant pour vous proposer des articles d'actualités et d'informations.

Ailleurs sur le web

A voir aussi