Vacances d’été : les consommateurs réclament un remboursement des voyages annulés

Vous avez fait une réservation de voyage à forfait ? Alors vous êtes en droit de demander le remboursement de votre réservation suite à l’annulation de votre voyage.

En tout cas, la Commission européenne et certaines associations des consommateurs demandent l’application de cette éventualité. Pourtant, l’ordonnance du 25 mars 2020 semble compromettre le remboursement. Découvrez les dernières nouvelles concernant le remboursement de vos forfaits.

Que savoir sur l’ordonnance du 25 mars 2020 ?

L’ordonnance du 25 mars 2020 visait à relancer le secteur du tourisme après la fin de la crise sanitaire. Vous devez savoir que l’ordonnance a imposé des avoirs de dix-huit mois pour les voyageurs. En d’autres termes, le voyageur devra reporter son voyage après l’annulation de son vol.

Remboursement des voyages annulés
Remboursement de votre voyage annulé

Cependant, la Commission européenne et deux autres associations des consommateurs pensent qu’il s’agit d’un abus. En effet, les voyageurs devront disposer de deux choix. Soit, ils acceptent le bon à valoir. Cela implique qu’ils pourront voyager après l’ouverture des frontières. Soit, les voyageurs peuvent demander le remboursement en espèce de leur forfait.

Pourquoi le remboursement reste difficile pour les voyagistes ?

Malgré la demande de nombreux consommateurs, les professionnels du tourisme refusent d’envisager un remboursement. Rien d’étonnant puisque la crise sanitaire a mis à mal le secteur. Vous imaginez les professionnels qui devront rembourser près de 60 millions de voyageurs. Cela aura une conséquence désastreuse pour la pérennité de leur activité.

L’ordonnance du 25 mars 2020 a d’ailleurs contribué à protéger les professionnels. À cet effet, les voyageurs n’auront pas d’autres choix que d’envisager les avoir de dix-huit mois. Il est bon de savoir qu’aucun argument n’a fonctionné auprès des professionnels. Les consommateurs ont par exemple évoqué :

  • Motifs médicaux
  • Congés
  • Difficultés financières

La réaction des associations des consommateurs

Deux associations des consommateurs sont venues à la rescousse des nombreux consommateurs. Il s’agit de CLCV et de UFC Que choisir. Pour défendre le droit des consommateurs, elles ont déposé un recours auprès du tribunal administratif le 6 juillet dernier.

Le recours s’est porté sur le droit du consommateur à pouvoir choisir entre les deux options. Pourtant, le tribunal administratif avait débouté l’affaire. La raison principale est qu’il n’existait pas d’élément concret qui puisse démontrer la gravité de l’ordonnance pour les voyageurs.

Est-il possible de se faire rembourser ?

Pour le moment, les deux associations des consommateurs continuent de lutter pour le droit des consommateurs.

Le remboursement pour le mois de septembre

Malgré le refus des professionnels de rembourser les consommateurs, vous devez savoir qu’il existe une chance de récupérer son argent en début de septembre. En fait, la Commission européenne pourrait adresser à la France un avis motivé. Il est bon de savoir que l’ordonnance du 25 mars 2020 constitue une infraction. En effet, il est interdit aux voyagistes d’imposer un avoir de dix-huit mois à ses clients. L’affaire pourrait même monter auprès de la cour de justice de l’Union européenne.

La demande de remboursement

Les consommateurs peuvent demander le remboursement de leur forfait en effectuant une seule démarche. En fait, il suffira d’adresser un courrier recommandé aux professionnels avec un avis de réception. Si le professionnel refuse de payer, vous pouvez contacter un médiateur.

Par Stephane

Rédacteur depuis près de 10 ans pour plusieurs grands médias français, c'est avec plaisir que je participe à la revue Sextant pour vous proposer des articles d'actualités et d'informations.

Ailleurs sur le web

A voir aussi