Vacances d’été : ce que vous devez savoir avant de réserver vos vacances !

Suite à la pandémie du covid-19 et aux mesures de confinement, les dirigeants européens ouvrent progressivement les frontières de leurs pays. Cela devrait également être le cas pour les pays hors espace Schengen à partir de juillet 2020.

Par ailleurs, le coronavirus impose tout de même des changements au niveau du transport, des frontières ainsi que des conditions de vacances. Voici un récapitulatif de ce qu’il faut savoir avant de réserver pour vos prochaines vacances.

Le moyen de transport pour vos vacances 2020

Suite aux mesures de déconfinement et à l’ouverture des frontières, les compagnies aériennes reprendront progressivement les voyages. Avec Air France, plus de 150 destinations seront desservies couvrant environ 80 % de son réseau. À ce rythme, de nombreuses autres compagnies suivront progressivement.

Du côté du transport ferroviaire, on note la disponibilité de toute l’offre SNCF. La plupart des destinations des TGV sont rétablies. Toutefois, les fréquences continuent d’augmenter progressivement avec le temps.

Par ailleurs, le port de masque reste obligatoire, que vous soyez dans une gare ou dans un aéroport, dans un train ou dans un avion. Pour identifier les personnes ayant de fortes fièvres, les aéroports sont désormais dotés de détecteur thermique.

De plus, les compagnies aériennes sont capables de prendre des mesures de sécurité supplémentaires, comme le remplissage d’une déclaration de santé ou la prise de température de chaque passager. Les voyageurs ayant une température supérieure ou égale à 38°C peuvent donc se voir retirés du vol.

Les pays qui peuvent accueillir les Français cet été

Le 15 juin, l’Europe a assisté à la réouverture progressive des frontières de la plupart des pays. Parmi les destinations du sud de l’Europe très prisées pour les vacances d’été comme l’Italie, la Croatie, l’Espagne ou la Grèce, les Français peuvent s’y rendre sans difficulté.

Si vous souhaitez aller en vacances aux Pays-Bas, il faudra réserver votre lieu de séjour, sans quoi l’accès au pays vous sera interdit. Du côté du Portugal, les frontières aériennes sont bel et bien rouvertes depuis mi-juin, mais certaines closes concernant les frontières terrestres resteront inchangées jusqu’au 1er juillet.

Quant au Royaume-Uni, ses frontières sont ouvertes aux Français, mais avec une contrainte de suivre une quatorzaine une fois sur le territoire. En dehors des pays précités, la plupart des autres pays comme la Roumanie, le Danemark ou encore la Norvège gardent toujours l’accès fermé aux étrangers.

Pour tout voyage à l’intérieur de la France, aucune restriction n’est appliquée en métropole. Par contre, les destinations de la région d’outre-mer sont toujours soumises à la contrainte d’ordre familial ou professionnel avec une période d’observation obligatoire de 14 jours à l’arrivée.

D’ici fin juillet ou début août, il sera obligatoire pour tous les voyageurs de passer par un test du Covid-19 puisque les mesures de quatorzaine seront supprimées.

Organisation du séjour : hébergement, restauration, activité

En Italie, vous serez emmenée à respecter une distance de 3 à 10 mètres entre les parasols de la plage. Cette distance varie selon la région dans laquelle vous êtes et la plage sur laquelle vous vous rendez. La plupart des commerces pour touriste (restaurant, bars, plages, parcs, établissement balnéaire et bibliothèque sont de nouveau ouverts.

Quant à l’Espagne, le port de masque est obligatoire dans les lieux publics fermés où il n’est pas possible de respecter la distanciation sociale. Le non-respect de cette règle est soumis à une amende de 100 €. Selon la région, l’accès aux hôtels, restaurants, piscines et salles de spectacle peut être restreint ou carrément refusé. Pour vous permettre de passer d’excellentes vacances en toute sécurité, les hôtels de ce pays touristique respectent toutes les normes sanitaires qui ont été imposées par les dirigeants.

Quant au Portugal, la limitation de fréquentation de bars et restaurant a été levée depuis le 15 juin. Si vous prenez un transport public sans masque, vous recevez une amende pouvant varier de 120 à 350 €.

La plupart de ces obligations sont également prévues dans la plupart des autres pays. Il est donc conseillé de bien vous renseigner sur votre destination d’été afin d’avoir des réponses plus explicites à vos questions.

Obtenir un remboursement en cas d’annulation de vol

Si la compagnie aérienne annule un vol, avec pour cause la pandémie du Covid-19, elle est obligée de placer le voyageur dans un autre vol ou de passer au remboursement du billet. La Commission européenne a autorisé les remboursements depuis le 13 mai.

Si vous avez fait appel à une agence de voyages pour faire la réservation de votre vol ainsi que celle de votre logement, cette dernière doit vous assister. L’agence doit s’engager à vous trouver un autre vol. Elle peut également laisser le choix à ces clients entre le remboursement intégral, l’émission d’un avoir valable pendant 18 mois, l’annulation du séjour, etc.

Notons que les frais d’échange et/ou d’annulation sont automatiquement appliqués lorsque vous faites une annulation de votre voyage, peu importe les raisons. Mais dans le contexte actuel, les modalités d’annulation sont revues par la plupart des compagnies aériennes. Pour ce faire, après une annulation de vol, la compagnie aérienne Air France propose un échange sans frais pour tous les vols qui sont prévus avant la fin du mois d’août.

En ce qui concerne sa filiale Transavia, les voyageurs reçoivent un report sans frais jusqu’en mars 2020 pour tous les vols qui auront lieu avant le 30 septembre.

Une fois que vous avez ces informations utiles sur les vacances d’été 2020, n’hésitez pas à les appliquer afin de profiter pleinement de vos vacances.

Par Stephane

Rédacteur depuis près de 10 ans pour plusieurs grands médias français, c'est avec plaisir que je participe à la revue Sextant pour vous proposer des articles d'actualités et d'informations.

Ailleurs sur le web

A voir aussi