Chlamydia : quels sont les symptômes et le traitement de cette IST ?

La chlamydia est une infection sexuellement transmissible qui atteint 2 % de la population française. Les plus concernés sont les jeunes femmes de 15 à 24 ans.

Chlamydia, symptômes et transmissions

Voici la présentation de Chlamydia et fonctionnement de cette maladie.

Qu’est-ce que la chlamydia ?

Les bactéries de la famille des Chlamydia sont à l’origine de plusieurs infections que l’on rassemble sous le nom de chlamydiose qui entraîne des conjonctivites et des maladies respiratoires comme la bronchite, pharyngite ou encore la pneumopathie. La Chlamydia est donc un terme médical pour désigner ce groupe de bactérie qui provoque des infections sexuelles.

La pénétration sexuelle non protégée est le principal risque de contracter cette maladie, que ce soit par voie vaginale, orale ou anale. Elle peut également être attrapée par un nouveau-né lors de l’accouchement naturel, mais cela reste dans de rares cas. Il faut noter que vous pouvez le contracter d’un simple contact avec la peau. Les infectés sont asymptomatiques et restent dans l’ignorance de cette maladie jusqu’à un dépistage. Non traitée, elle peut entraîner d’importantes complications sur la personne infectée. Cela peut se traduire par la stérilité ou des grossesses extra-utérines. Il ne faut pas oublier également qu’une personne infectée peut à son tour transmettre à d’autres.

Les symptômes de la maladie

La chlamydia est plus connue pour son caractère silencieux, ce qui veut dire qu’il n’y a pas de symptôme visible après avoir été infecté. Ses signes ne vont apparaître qu’après une à trois semaines de la transmission de la bactérie. La maladie se caractérise chez les deux sexes par des douleurs au moment d’uriner. La présence des bactéries dans l’urètre est à l’origine de cela et elles bloquent l’évacuation normale des mictions. Il y a aussi des souffrances au niveau de la paroi du rectum ou apparition d’un fluide anal chez l’homme comme chez la femme.

Pour les femmes, des douleurs peuvent venir du bas-ventre et du dos. Ces maux sont parfois pressentis pendant le rapport sexuel. Des pertes vaginales anormales et des saignements hors menstruation peuvent être aussi des symptômes de cette maladie.

Quant aux hommes, des désagréments dans la partie des testicules et des urètres sont les premiers signes. Nous pouvons également apercevoir des évacuations anormales de type laiteux. En présence de l’un ou plusieurs de ces symptômes, vous devez aller voir votre médecin afin de confirmer l’infection. Si le résultat de votre examen est positif, il faut suivre un traitement le plus tôt possible.

Comment connaître et traiter cette maladie ?

Les étapes à suivre lors qu’une personne est atteinte de cette maladie.

Les dépistages

Se faire dépister est la manière la plus simple pour limiter les risques de transmettre ou de contracter la chlamydia. Cela permettra de le soigner dans les temps, de suivre les ordonnances sur https://www.ordonnance-en-ligne.com/chlamydia/ et de limiter les complications. De plus, le dépistage est relativement simple, chez la femme. Il suffit de faire un prélèvement du tissu à l’entrée du vagin par le biais d’un coton-tige. C’est dans un laboratoire que l’analyse va se faire. Chez les hommes, le prélèvement est fait à l’entrée de l’urètre, mais cette méthode peut être substituée par une analyse d’urine.

Les traitements existants

Après analyse de vos prélèvements, votre médecin vous diagnostiquera que vous êtes infecté ou non par la chlamydia. C’est à lui de vous prescrire les antibiotiques à prendre. Pour limiter la transmission, vous devez également prévenir vos partenaires sexuels le plus tôt possible. Cela permettra de faire un dépistage et de prévenir ou encore de traiter la maladie le plus tôt.

Les antibiotiques sont connus pour leurs fonctions contre les agents pathogènes. Consommer ces médicaments durant trois à quatre semaines permet de soigner totalement la chlamydia de votre corps. De plus, ils agissent rapidement et de manière efficiente sur les symptômes de cette maladie. Pour traiter efficacement cette maladie, les médecins recommandent le plus souvent les antibiotiques suivants : la tétracycline (doxycycline et minocycline), les macrolides, l’érythromycine ou les fluoroquinolones. Bien que la chlamydia ne présente généralement pas des symptômes, c’est une maladie que l’on doit prendre au sérieux, car elle peut causer de graves conséquences.

Par Stephane

Rédacteur depuis près de 10 ans pour plusieurs grands médias français, c'est avec plaisir que je participe à la revue Sextant pour vous proposer des articles d'actualités et d'informations.

Ailleurs sur le web

A voir aussi