Notre site web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site web peut également inclure des cookies provenant de tiers comme Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

COVID-19 : Le premier vaccin Ad5-nCoV fait ses preuves chez l’Homme

Ad5-nCoV, c’est le nom du premier vaccin anti-Covid-19 ayant fait l’objet d’un essai clinique de phase I sur l’être humain.

Cette étape majeure permet de valider l’innocuité du remède et son efficacité sur les malades. Les résultats viennent d’être publiés dans la célèbre revue scientifique britannique « The Lancet » et un second essai, cette fois de phase II, est en cours…

« Ad5-nCoV » : un premier vaccin efficace contre le coronavirus ?

Une tolérance et une immunité contre le COVID-19 prometteuses !

L’essai clinique sur ce vaccin, élaboré à partir d’un virus de rhume commun affaibli (adénovirus), a été effectué sur 108 individus adultes en bonne santé et âgés entre 18 et 60 ans. Tous ont reçu une seule injection intramusculaire du vaccin Ad5 à faible, moyenne ou forte dose.

Toutes ces doses ont été bien tolérées par les participants. À 28 jours, la majorité d’entre eux ont vu leurs anticorps de liaison être multipliés par quatre et les trois quarts de ceux qui avaient reçu une forte dose ont développé des anticorps neutralisants contre le Covid-19.

Une dose unique serait suffisante…

« Il s’agit d’une étape cruciale… En 14 jours, une dose unique de Ad5-nCoV provoque la génération d’anticorps inhérents au virus et dotés de cellules T », déclare l’un des principaux auteurs de l’étude, le professeur Wei Chen du Beijing Institute of Biotechnology. Bien qu’encourageants, ces résultats doivent être néanmoins interprétés prudemment.

En effet, l’aptitude à provoquer des réponses immunitaires ne signifie pas forcément que le vaccin offrira à l’être humain une protection fiable contre le Covid-19.

Une protection contre le COVID-19 pour les personnes fragiles et exposées

Aujourd’hui, plus de 100 vaccins anti-Covid-19 font l’objet d’expérimentations dans divers pays du globe. Un vaccin fiable offrirait une protection efficace pour les personnes dites « fragiles » ou celles exerçant des professions exposées.

À Wuhan, l’essai de phase II du Ad5-nCoV (randomisé, contrôlé contre placebo et en double aveugle) vient de débuter pour vérifier si ses effets (stimulation positive de l’immunité humorale et de l’immunité cellulaire) sont reproductibles.

Cela permettra la confirmation d’une réponse immunitaire induite suffisante pour offrir une protection contre le Covid-19. Ce second essai, dont le suivi s’effectuera sur un semestre (voire davantage), inclut cette fois près de 500 participants, dont certains sont âgés de plus de 60 ans.

Par Sandrine

Passionnée de mode, de beauté et de people, j'adore écrire sur l'actualité française et internationale.

Ailleurs sur le web

A voir aussi