Manon Marsault : la candidate des Marseillais pourrait perdre sa fortune et faire faillite

Vous avez une entreprise ? La crise sanitaire a provoqué la ruine de nombreux entrepreneurs parmi Manon Marsault (Tanti). Vous devez savoir qu’elle possède un institut de beauté au bord de la faillite. Elle pense avoir trouvé la solution pour résoudre le problème.

L’institut de Manon Marsault au bord du gouffre

En ce temps de crise sanitaire, les entrepreneurs sont confrontés à des problèmes financiers énormes. Bien entendu, les problèmes varient en fonction de l’activité de l’entreprise. Sachant que certains secteurs bénéficient de l’aide de l’État. Tandis que, les instituts doivent trouver d’autres solutions pour survivre.

Vous devez savoir que l’institut de beauté de Manon Marsault a été fermé depuis le début du confinement. Pourtant, elle continue de payer toutes les charges de ses employés. Cependant, la star de l’émission de télé-réalité déclarera bientôt faillite à cause du covid-19.

Les solutions de Manon Marsault pour sauver son entreprise

Pour Manon Marsault, le sauvetage de l’entreprise doit passer par l’aide de l’État. En tout cas, elle a annoncé cette solution sur son compte Snapchat. Ainsi, la candidate de la télé-réalité les Marseillais souhaite faire appel à l’état afin d’éviter de mettre la clé sous le paillasson. Selon la star, un institut de beauté est vulnérable face à la situation qui prévaut actuellement par rapport à d’autres secteurs.

En effet, vous devriez savoir que le confinement empêche les clientes d’effectuer des soins cosmétiques ou capillaires auprès des instituts de beauté. Ainsi, les finances de l’entreprise vont se porter très mal vu que l’institut continuera de payer différents types de charges. Manon Marsault comprend d’ailleurs bien la situation.

Pour Manon Marsault, le sauvetage de son entreprise doit passer par deux solutions qui sont :

  • Demander l’aide de l’état
  • Rouvrir le plus tôt possible

La solution de Manon Marsault crée le buzz

Après avoir sollicité l’aide de l’Etat, son compte réseaux sociaux a fait l’objet de nombreux critiques. Il existe d’ailleurs des personnes qui se sont mises à rire. Ces certaines personnes ignorent certainement que les instituts de beauté payent des salaires mensuellement.

La jeune femme est d’ailleurs montée au créneau pour défendre ses idées. Elle en a profité pour lancer quelques critiques à l’encontre de ses nombreux détracteurs. Selon Manon Marsault « il ne faut pas mélanger mes sociétés et moi ».

La jeune entrepreneuse affirme d’ailleurs que l’intervention de l’État reste incontournable pour les petites ou les grosses enseignes. Enfin, elle a demandé à ses détracteurs les raisons de leur rire.

Manon Marsault donne des explications

Pour la jeune femme, les rires des abonnés sont incompréhensibles. Elle enseigne d’ailleurs aux abonnés le mode de fonctionnement d’une entreprise.

Une entreprise est autonome

Une entreprise est autonome. Elle possède une propriétaire qui effectue des apports dès son ouverture. L’entreprise tourne tout au long de l’année afin de récolter des produits. Cependant, l’institut de beauté devrait également payer des charges salariales, achats de produits…

Vous devez savoir que l’institut de beauté de la jeune femme compte 3 employés. A cet effet, les salaires doivent être prélevés sur les recettes. Pourtant, l’institut a fermé depuis plusieurs mois. Il est donc important de faire appel à l’état pour éviter que le patron débourse les salaires avec son argent personnel.

Rouvrir le plus tôt possible

Lors de son passage sur les réseaux sociaux, elle a également annoncé à ses clientes la réouverture de l’institut le 14 mai. Cependant, elle ne sait pas si cette ouverture reste possible dans le contexte sanitaire actuel. Grâce à la réouverture de l’institut, la jeune femme compte bien se refaire financièrement.

Par Stephane

Rédacteur depuis près de 10 ans pour plusieurs grands médias français, c'est avec plaisir que je participe à la revue Sextant pour vous proposer des articles d'actualités et d'informations.

Ailleurs sur le web

A voir aussi