in

Un nouveau documentaire sur Michael Jackson va révéler de nouveaux détails sur sa mort

La mort de Michael Jackson a été l’une des plus grandes nouvelles tragiques de ce siècle. Le Roi de la Pop était devenu une icône de l’industrie musicale, et il a apporté une grande contribution dans ce domaine. Le chanteur de Thriller est décédé suite à un arrêt cardiaque en 2009. Il a été dit que l’arrêt cardiaque avait été provoqué par la combinaison fatale de médicaments que lui avait administrée son médecin personnel, le Dr Conrad Murray.

Le médecin a été reconnu coupable d’homicide involontaire pour avoir mal administré le médicament anesthésiant et a même purgé environ deux ans de la peine initiale de quatre ans de prison qui lui avait été infligée. Mais au fil des ans, les spéculations autour de sa mort et de l’usage de drogues se sont multipliées.

Aujourd’hui, un nouveau rapport suggère que d’autres personnes auraient dû être reconnues coupables d’avoir permis à Michael Jackson de prendre la quantité abondante de drogues qui a conduit à sa mort, ainsi que MJ lui-même. Un documentaire, TMZ Investigates : Who Really Killed Michael Jackson, a ouvert le débat sur la mort du Roi de la Pop.

Dans le documentaire, qui sortira sur Fox le mois prochain, le détective de la police de Los Angeles affecté au décès de Michael Jackson déclare qu’il est « étonnant » que MJ ne soit pas mort plus tôt compte tenu du nombre de médicaments qu’il prenait. « Je crois vraiment que cette mort était inévitable. Michael allait obtenir ce qu’il voulait. Et si vous disiez non, il trouverait quelqu’un qui le ferait pour lui », a déclaré le détective. Il a également été révélé que Jackson avait créé 19 fausses identités pour se procurer différentes drogues.

En lien avec cet article :  Top Gun - Maverick : Tom Cruise réagit à son succès au box-office

Le documentaire présente également des notes de ses médecins, dont Conrad Murray. « Michael est responsable, dans une large mesure, de sa propre disparition, mais il a certainement eu beaucoup d’aide de la part de la communauté médicale », a déclaré son chirurgien plastique. « Ce n’était pas un gros problème, il l’utilisait depuis des décennies, et ils l’autorisaient à injecter parfois le médicament. Il était capable de pousser le propofol lui-même, et les médecins l’ont autorisé à le faire, et c’était bon », a ajouté M. Murray.

Récemment, Michael Jackson a également fait la une des journaux après que Harry Styles ait été qualifié de nouveau roi de la pop dans sa couverture des Rolling Stones. Le neveu de MJ, Taj, a critiqué sur Twitter ce titre et a déclaré que son oncle l’avait « mérité ».

 

Marie Vandewoestyne
Marie Vandewoestyne

Rédigé par Marie Vandewoestyne

Fan de télé réalité et de people incontestée, Marie prend plaisir à décortiquer les actus et potins du moment. Ultra motivée et passionnée, sa plume ne fléchi jamais surtout pour couvrir toute l’actualité People.

Warner Bros retarde sans cesse le tournage du film Jason Momoa parce qu’Emilia Clarke a remplacé Amber Heard et tourne en secret ?

Halsey a révélé qu’elle avait une intoxication alimentaire