in

Demi Lovato a perdu son enfance à cause de la violence psychologique et de la toxicomanie

L’actrice et chanteuse Demi Lovato s’est récemment ouverte sur les abus émotionnels et physiques qu’elle a endurés dans l’industrie du divertissement, de son époque d’enfant star aux incidents qui l’ont conduite en cure de désintoxication, rapporte Variety.

Demi a commencé sa carrière à l’âge de 15 ans en apparaissant dans la série « Barney &amp ; Friends », dans laquelle jouait également Selena Gomez. Elle a également obtenu un rôle dans une courte émission de Disney Channel intitulée « As the Bell Rings », en 2007, puis Lovato a décroché le rôle principal du film Camp Rock.

La chanteuse de 30 ans s’est assise avec le podcast « Call Her Daddy » pour réfléchir à sa carrière, partageant certains des incidents les plus sombres auxquels elle a été confrontée, comme la fois où un membre anonyme de son équipe lui a dit qu’elle n’était pas « assez malade » pour se faire soigner après avoir expliqué qu’elle « vomissait du sang ».

« Je pense que c’était sa façon de dire : « Non, tu ne vas pas retourner te faire soigner parce que si tu le fais, ça va mal paraître pour moi » », s’est souvenue Lovato à propos de cette interaction en 2017, citée par Variety. Moins d’un an plus tard, elle « a fini par faire une overdose ».

Selon Variety, à l’âge de 13 ans, Demi Lovato a commencé à expérimenter les drogues après s’être fait prescrire des opiacés pour des blessures subies dans un accident de voiture.

« Ma mère ne pensait pas qu’elle aurait à enfermer les opiacés de sa fille de 13 ans, mais je buvais déjà à ce moment-là », a expliqué Lovato. « J’avais été brutalisée [and] Je cherchais à m’échapper et quand ma mère a vu combien de pilules avaient disparu et à quelle vitesse, elle me les a enlevées ». [and] et les a enfermées. »

En lien avec cet article :  Mission Impossible : Tom Cruise fera-t-il ses adieux à la franchise du film d'action après le volet Dead Reckoning?

Au cours des années suivantes, Lovato a partagé qu’elle se procurait encore « certains types de pilules » lorsqu’elle avait 15 ou 16 ans, notamment en volant le Xanax de sa mère.

« C’était par intermittence. Puis, à 17 ans, c’est la première fois que j’ai essayé la coke et que j’ai trop aimé ça », poursuit-elle, évoquant la période qui a suivi la sortie de son film original de Disney Channel, « Camp Rock ». « C’est à cause de cela que j’ai commencé à suivre un traitement juste après mes 18 ans. »

Variety ajoute que Demi Lovato a ensuite évoqué le retour de ses troubles alimentaires entre 2016 et 2018. « Il y a une fois où j’avais fait des crises de boulimie et de purge une nuit. Je me suis confiée à mon équipe et j’ai dit : ‘Hé, c’est arrivé’. »

Selon Lovato, elle s’est faufilée hors de sa chambre d’hôtel cette nuit-là parce que sa direction retirait les téléphones pour qu’elle ne puisse pas appeler le room service.

« Je n’avais pas de nourriture dans ma chambre d’hôtel, comme des snacks dans le mini-bar, parce qu’ils ne voulaient pas que je mange les snacks », a déclaré Lovato, partageant que son équipe l’a ensuite piégée dans sa chambre d’hôtel en barricadant la porte avec des meubles. « Ce niveau de contrôle sur ma nourriture n’a fait qu’aggraver mon trouble alimentaire », a ajouté Demi Lovato.

Marie Vandewoestyne
Marie Vandewoestyne

Rédigé par Marie Vandewoestyne

Fan de télé réalité et de people incontestée, Marie prend plaisir à décortiquer les actus et potins du moment. Ultra motivée et passionnée, sa plume ne fléchi jamais surtout pour couvrir toute l’actualité People.

La star de ‘Love Island’, AJ Bunker, rompt avec son petit ami, une ‘star du p*rno’

Jennifer Lopez appelle la personne qui a divulgué la vidéo d’un moment privé de son mariage avec Ben Affleck