in

Révélations choques faites par Michel Cymes sur sa dépendance aux amphétamines !

Qui aurait cru que le grand médecin Michel Cymes, médecin et animateur réputé auprès du Paysage Audiovisuel Français (le PAF) aurait été accro aux amphétamines durant ses études ?

Ce dernier se livre à cœur ouvert, sur cette période de sa vie.

 

La consommation d’amphétamines pour garder le rythme

Comme la majorité le sait, les études de médecine font partie des études les plus longues à faire. En plus, de leur durée, ces études nécessitent beaucoup de courage et de sacrifice de la part des étudiants. Pour alors garder le rythme, bon nombre sont les étudiants qui n’hésitent pas à avaler quelques comprimés qui les aideraient à rester en éveil pour réviser ou pour garder toute la concentration nécessaire. Michel Cymes avoue aussi avoir pris par ce chemin assez sombre lors de ses études. Il affirma même que « Il fallait que je tienne. L’internat est une préparation terrible. Pour tenir le plus longtemps possible, pour bosser, j’ai pris un médicament. Je crois que ça s’appelait ‘l’ordinateur’ à l’époque».

A cette époque, Michel Cymes ne se rendait pas compte qu’il s’agissait d’amphétamines. Ce n’est que bien des années plus tard qu’il apprit cela. Ces déclarations qui suivent le prouvent si bien. « J’ai regardé quelques années après ce que c’était, parce que je ne savais pas, et c’étaient des amphets. Donc tout ça pour pouvoir tenir, oui ! ».

Des aveux en toute conscience

Michel Cymes reconnait que c’était un véritable risque d’avoir pris ces médicaments, même s’il ne savait pas trop de quoi il s’agissait. Il déclara que c’est la raison pour laquelle, il a dû attendre sa sixième année d’étude pour commencer à en prendre. Il finit donc sa confidence au travers les mots suivants : « Parce que vous ne connaissez pas très bien la médecine et que vous ne savez pas ce qu’il faut prendre ou pas. Mais moi, je reconnais aujourd’hui que pour préparer l’internat, c’est-à-dire en sixième année de médecine, j’ai pris des amphétamines. »

 

 

 

Marie Vandewoestyne
En lien avec cet article :  Quand Arnold Schwarzenegger a été accusé d'inconduite sex*elle

Suspension de l’émission TPMP de la grille des programmes de C8 : est-ce temporaire ou définitif ?

Diam’s en guerre contre Sara, la première femme de son mari