Covid-19 : Les casinos fréquentés par les touristes mis à mal par la situation actuelle

Covid-19 : Les casinos fréquentés par les touristes mis à mal par la situation actuelle

Le tourisme est l’un des secteurs les plus affectés par la pandémie du coronavirus qui sévit depuis le début de l’année 2020. Pourtant, de nombreux casinos comptent sur les voyageurs pour gonfler leurs chiffres d’affaires.

Avec la situation de crise sanitaire, les amateurs de jeux de hasard et d’argent désertent les établissements en brique et mortier. Beaucoup d’entre eux partent alors en quête du casino en ligne le plus payant : en plus d’être accessible à distance, les gains potentiels sont aussi plus alléchants. Quelles sont donc les enseignes habituellement fréquentées par les touristes et qui souffrent de la conjoncture sanitaire actuelle ?

Les casinos populaires qui souffrent de la Covid-19

En France, les casinos ont dû fermer les portes fin 2020, début 2021. La plupart de ces établissements sont implantés dans des stations balnéaires, comptant énormément sur l’affluence des touristes pour booster leurs chiffres d’affaires. C’est notamment le cas d’Enghien-les-Bains, Deauville ou encore Divonne-les-Bains. Bien qu’une réouverture progressive soit programmée en mai – juin 2021, la clientèle risque de ne pas être aussi nombreuse que d’habitude à cause des restrictions sanitaires.

Du côté canadien, les casinos ont fermé leurs portes durant le quatrième trimestre 2020. À l’instar des salles de jeux français, beaucoup d’établissements sont appréciés des touristes, en l’occurrence le Casino de Montréal, au Québec, ou encore le Caesars Windsor Casino, à Ontario. Face à cette fermeture, de nombreux amateurs de jeux ont dû se tourner vers un casino de Montréal en ligne.

D’autres pays sont également concernés, comme c’est le cas de Macao où les casinos constituent le cœur même de l’économie locale. Ce sont des dizaines de millions de clients qui ne pourront pas fréquenter les célèbres établissements ludiques de Macao.

En ce qui concerne le Royaume-Uni, les casinos ont également dû fermer leurs portes pendant quelque temps. Si l’on en croit les spécialistes, deux semaines de fermetures correspondent à une perte de l’ordre d’une quinzaine de millions de livres sterling. Ici encore, les joueurs ont dû trouver une alternative pour continuer à s’adonner à leur activité préférée. Fort heureusement, il est tout à fait possible de trouver de bonnes adresses. Il existe même des casinos avec dépôt minimum de 10 £ où les clients n’ont pas besoin de dépenser des fortunes pour s’amuser et prétendre à des gains plus ou moins conséquents.

Conclusion

De nombreux casinos dans differentes parties du monde ont subi les impacts négatifs de la pandémie. Plusieurs pays ont, en effet, décidé de fermer les portes des établissements où les clients ont tendance à se regrouper afin de limiter les risques de contamination et de propagation du virus. Suivant le pays et l’évolution de la situation, certains États peuvent néanmoins décider la réouverture ou fermeture de ces adresses de divertissement.

Ailleurs sur le web
Sur le même sujet