Notre site web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site web peut également inclure des cookies provenant de tiers comme Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

Animaux : elle boxe son chien en se filmant, la vidéo de l’horreur

Une vidéo récente d’une jeune femme américaine maltraitant son berger allemand, a déclenché une vive émotion sur les réseaux sociaux.

Indignés à la vue insoutenable de ces gestes cruels, beaucoup d’internautes n’ont pas hésité à faire part de leur colère. Mais penchons nous de plus près sur cette vidéo virale.

Une femme boxe son chien en se filmant

La séquence vidéo ne dure que 13 secondes. Mais pendant combien de temps ce malheureux berger allemand endure-il réellement son calvaire ? La scène s’arrête en effet subitement, alors que le pauvre animal est roué de coups.

En tenue de sport et équipée de gants de boxe, la jeune femme a l’air de se croire sur un ring. Sauf qu’en face d’elle, les coups pleuvent sur un pauvre animal sans défense. En outre, la boxeuse vise la tête du chien, et se permet d’ajouter à la violence physique, la provocation verbale.

En effet, on l’entend s’exclamer : « Je l’ai frappé si fort que je l’ai senti passer à travers ! ». La force des coups est telle, qu’ils résonnent dans la pièce. En bruit de fond, un homme est complice de cette barbarie et encourage la pseudo-sportive dans sa frénésie diabolique.

Face à ces mauvais traitements, la réaction immédiate d’internautes révoltés

Le signalement des images par des internautes, choqués de cet ignoble visionnage, ne s’est pas fait attendre. « On boxe des animaux. Où est Sarah McLachan ? », s’est offusqué l’un d’eux. Ils sont ainsi très nombreux à avoir contacté Idaho Humane Society, association de protection des animaux.

Submergée par les appels et les e-mails, l’association a alors officiellement ouvert une enquête contre l’auteure des sévices. Or, si la jeune femme a bien été contactée, selon un porte-parole de l’association, elle n’a cependant pas encore été clairement identifiée.

Elle risque néanmoins d’être inculpée par le procureur du comté D’Alda pour « coups et harcèlement d’animaux ». Elle encourrait alors jusqu’à six mois de prison et 5000 dollars d’amende.

Par Sandrine

Passionnée de mode, de beauté et de people, j'adore écrire sur l'actualité française et internationale.

Ailleurs sur le web

A voir aussi