Vacances d’été : la Suisse rallonge la liste des pays à risques cet été !

Le coronavirus ravage chaque pays. Actuellement, 42 régions sont touchées par cette mise en quatorzaine alors que le mois précédent, il n’y avait que 29 régions sur la liste des endroits à risque. Mexique et Monténégro font désormais partie des zones dangereuses.

De nouveaux pays en danger d’après la liste

Il est à noter que nous actualisons le répertoire progressivement. La dernière mise à jour a été faite le 23 juillet 2020, à minuit. Nous identifions en ce moment les pays suivants comme étant des endroits en à nouveau à risque.

Les nouveau arrivés sur la liste :

  • Bosnie
  • Costa Rica
  • El Salvador
  • Les Émirats arabes unis
  • L’Équateur
  • Eswatini
  • Les États-Unis
  • Guatemala
  • Kazakhstan
  • Kirghizistan
  • Luxembourg
  • Les Maldives
  • Monténégro
  • Mexique
  • Suriname

Les pays qui étaient déjà à risques :

  • Afrique du Sud
  • Arabie saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Azerbaïdjan
  • Bahreïn
  • Bolivie
  • Brésil
  • Cap-Vert
  • Chili
  • Colombie
  • États-Unis d’Amérique
  • Honduras
  • Îles Turques-et-Caïques
  • Irak
  • Israël
  • Kosovo
  • Koweït
  • Macédoine du Nord
  • Moldavie
  • Oman
  • Panama
  • Pérou
  • Qatar
  • République dominicaine
  • Russie
  • Serbie

Retour en quarantaine

Il est préférable de prendre cette précaution afin de protéger les citoyens. Dorénavant, les villes se retrouvent à l’isolement. Malgré les difficultés de la situation sanitaire, les autorités s’efforcent de lutter contre la pandémie.

Comment se déroule le confinement ?

L’application de la quarantaine s’implique à tous les 42 pays sans exception. Afin de renforcer la vigilance sur la santé publique et sur les répercutions diverses qui touchent à la vie sociale, le confinement s’adresse immédiatement à chaque personne qui viennent de se rendre à ces régions dangereuses. Ce mode de sécurité sanitaire affecte aussi les individus qui sont revenus récemment dans les pays mentionnés, plus précisément, pendant les 14 derniers jours.

Avis de l’OFSP

L’OFSP est l’Office Fédérale de la Santé Publique. Selon elle, les risques d’infection dans les pays tels que la Suisse sont très élevés. Pour cela, il faut faire respecter l’hygiène et les barrières sanitaires. Les conditions ont commencé à se dégrader depuis le début du mois de juillet. Par Conséquent, les patients atteints d’infections doivent informer les autorités de leur canton dans les deux jours qui suivent. Pour imposer la considération de la quarantaine, des contrôles seront pratiqués en discontinuité.

Par Stephane

Rédacteur depuis près de 10 ans pour plusieurs grands médias français, c'est avec plaisir que je participe à la revue Sextant pour vous proposer des articles d'actualités et d'informations.

Ailleurs sur le web

A voir aussi