Covid Party : des fêtes pour contaminer le plus de personnes au Covid-19 !

Les « Covid Party » sont des réjouissances organisées pour mettre en contact des personnes contaminées par le coronavirus et celles qui sont saines.

A en croire les initiateurs, l’objectif d’un tel regroupement est de permettre à plusieurs personnes de développer « une immunité ». Il s’agit évidemment d’une très mauvaise idée.

Des Covid Party : l’idée n’a pas de sens

En début mai, c’est dans l’État de Washington (au Nord-Ouest des États-Unis) que les premières alertes furent lancées. Divers responsables se plaignaient des Covid Party qui devenaient de plus en plus récurrentes. L’idée derrière ces fêtes est de mettre en contact des personnes testées positives au coronavirus et celles qui ne le sont pas.

Covid Party
Covid Party

L’objectif est de permettre à ces dernières de développer ce que les organisateurs appellent « une immunité au Covid-19 ». Selon eux, une personne infectée une fois ne le sera plus lorsqu’elle parviendra à en guérir. L’hypothèse est bien fausse car n’étant pas prouvée scientifiquement. En début juillet, soit deux mois après les premières alertes, c’est en Alabama, au Sud des États-Unis que le phénomène prend d’ampleur.

Selon les explications de Sonya McKinstry, conseillère municipale de Tuscaloosa, les organisateurs prévoient une récompense destinée à la première personne contaminée par le virus. « Cela n’a aucun sens » a déclaré la conseillère municipale.

Une hypothèse non confirmée scientifiquement

L’organisation des Covid Party se fonde jusque-là sur une hypothèse non vérifiée scientifiquement. Contrairement à ce que ces organisateurs pensent, les scientifiques n’ont pas encore prouvé qu’il n’est pas possible d’attraper deux fois le coronavirus. Caixin, le site chinois d’information a d’ailleurs révélé le 26 Février passé que près de 24 % des personnes contaminées et guéries du Covid-19 ont été testées positives par la suite. En outre, il faut noter que le Covid-19 fait également des ravages dans le rang des plus jeunes. On estime d’ailleurs à près de 4 à 5 % le taux de décès dans le rang des personnes ayant moins de 50 ans.

Des initiatives pour mettre fin aux Covid Party

La conseillère municipale de Tuscaloosa fait savoir que des initiatives ont été prises pour arrêter toutes les Covid Party dont les autorités de la ville ont connaissance. ABC News précise toutefois que la probabilité est faible pour qu’un participant à ces soirées ait été contaminé.

Dans tous les cas, l’État d’Alabama connaît de plus en plus de cas de contaminations. Ainsi, tous ceux qui sont contaminés par le virus ont l’obligation de se confiner chez eux durant 14 jours sous peine d’une amende pouvant aller jusqu’à 500 dollars. Les États-Unis sont les plus endeuillés par cette pandémie de Covid-19.

Par Sandrine

Passionnée de mode, de beauté et de people, j'adore écrire sur l'actualité française et internationale.

Ailleurs sur le web

A voir aussi