in

Assurance habitation : Les prix augmentent, alors comment bien la choisir ?

Comme l’épidémie de covid-19 a touché presque toutes les autres entreprises, le secteur de l’assurance habitation n’a pas été épargné par la catastrophe sanitaire qui en a résulté. Bien que les taux d’intérêt aient augmenté, ils l’ont fait à un rythme plus lent que prévu, les augmentations les plus importantes ayant eu lieu dans les contrats couvrant les propriétés résidentielles.

Toutes les régions ne présentent pas les mêmes défis.

Les prix des assurances, comme la valeur des biens, varient en fonction du lieu de résidence et du type de bien couvert (maison ou appartement). De même, ils ont connu de nombreuses évolutions. En France, les tarifs de l’assurance habitation ont augmenté de 0,9 % si l’on tient compte de tous les types de biens. Les maisons sont en moyenne plus coûteuses à assurer que les appartements, même si vous souscrivez une assurance habitation en ligne auprès d’un fournisseur fiable.

Selon les assureurs, cette différence est due au fait que, dans la plupart des cas, une maison est plus grande et comprend plus d’objets susceptibles d’être volés ou endommagés. Les tarifs de l’assurance habitation en France ont considérablement augmenté depuis le début de l’épidémie en 2009. Les appartements, en revanche, n’ont que peu souffert de cette hausse. Avec une prime moyenne de 233 euros par an, la région parisienne reste le lieu de résidence le plus coûteux en termes d’assurance. La crise, en revanche, a entraîné un renversement de ce classement. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) s’est hissée à la deuxième place, grâce à une augmentation de 2,2 % des taux d’intérêt en un an.

Les maisons sont les malheureuses victimes de leur propre prospérité.

Il est difficile de ne pas voir dans l’augmentation des primes d’assurance des maisons individuelles une conséquence directe de la crise économique actuelle. Depuis la fin de la première période de confinement, les familles françaises qui en avaient les moyens ont choisi de quitter les appartements métropolitains pour s’installer à la campagne plutôt qu’en ville. Il va sans dire que cela a entraîné une augmentation du coût de l’assurance habitation privée, notamment en Normandie.

Bien qu’ils soient beaucoup moins élevés qu’en Ile-de-France, les taux d’intérêt ont augmenté de 3,7 % l’année dernière. Le coût annuel de l’assurance d’un logement dans cette région est passé à 225 euros (contre 320 euros par an en Ile-de-France).

Mais alors comment choisir une assurance habitation ?

L’assurance habitation n’est pas toujours obligatoire ; par exemple, les propriétaires et les locataires de maisons meublées ne sont pas tenus de souscrire une assurance. Le seul type de garantie exigé par la loi dans le contrat est le « risque locatif » L’assurance habitation, en revanche, offre une couverture essentielle à laquelle il serait extrêmement risqué de renoncer.

En lien avec cet article :  Les techniques pour couper ses cheveux soi-même

Comme il existe un large éventail de coûts en fonction de l’assurance et des services fournis, il est essentiel de commencer par comparer les offres. Toutefois, gardez à l’esprit que vous devez constamment comparer des produits similaires pour vous assurer que le prix global est cohérent d’un contrat à l’autre et que le même niveau de couverture est offert dans chacun.

S’assurer que votre maison est protégée de manière adéquate

Votre police d’assurance habitation, comme tout autre type d’assurance, doit être adaptée à vos besoins spécifiques pour être réellement bénéfique. S’il est absurde de payer pour une couverture d’assurance dont vous n’avez pas besoin, vous devez également éviter de sous-estimer votre besoin d’aide financière de la part de votre compagnie d’assurance si les circonstances l’exigent.

La première étape pour s’assurer que la couverture de votre assurance habitation est suffisante consiste à évaluer les risques particuliers auxquels votre propriété est confrontée.

Il peut s’agir d’une variété de risques, tels que :

  • Les risques liés à la nature, comme les inondations et les glissements de terrain,
  • ainsi que les risques liés à la ville, comme les vols et les dommages matériels,
  • et les risques liés à la vie domestique, comme les incendies et les dégâts des eaux

Avant de comparer les différents tarifs d’assurance, vous devez établir une liste des risques à couvrir, en définissant précisément les dangers particuliers auxquels votre bien est vulnérable. Plusieurs entreprises, y compris des start-ups, se sont unies pour soutenir la cause.

Le fait d’en être conscient peut vous éviter de perdre du temps et des efforts :

  • En cas de catastrophe naturelle,
  • les incendies, les inondations,
  • les dégâts des eaux et les bris de glace sont autant de possibilités.

L’assurance, par exemple, couvre les dommages matériels causés à des tiers. L’assurance des dommages corporels doit être particulière, comme la couverture de votre chien ou des dommages causés par un véhicule à moteur, entre autres.

Choisir les options de protection

Vous pouvez renforcer votre sécurité en choisissant des garanties secondaires ou facultatives. Si vous avez des objets coûteux dans votre maison, vous devriez envisager d’inclure une garantie contre le vol dans votre police d’assurance habitation. La couverture offerte par cette police d’assurance est assortie de nombreuses restrictions et conditions. Elle peut couvrir le vol (et la tentative de vol) dans votre résidence principale, mais elle peut aussi couvrir les situations suivantes :

  • dans votre maison de vacances louée ;
  • dans votre garage si votre résidence principale n’est pas située dans la même zone que votre maison de vacances ;
  • dans votre location de vacances.

Pour comparer les prix des différents plans d’assurance habitation qui incluent une couverture contre le vol, il est essentiel d’examiner les conditions de chaque assurance afin de choisir celle qui est la plus intéressante. Vous pouvez également souscrire une garantie d’assistance pour vous aider en cas de sinistre. Celle-ci offre une variété d’avantages, dont les suivants :

  • Si votre résidence actuelle est dangereuse ou inadaptée,
  • vous devriez envisager de vous reloger dans un hôtel. entretien sur place (électriciens, serruriers, etc.) ; hospitalisation ; garde d’enfants…
En lien avec cet article :  Vacances d'été : la Suisse rallonge la liste des pays à risques cet été !

Lorsque vous évaluez les assurance secondaire, examinez attentivement la franchise et le type de remboursement offert par les régimes d’assurance secondaire.

Comment faire baisser le prix de son assurance habitation ? 

Personne n’a envie de payer le prix fort. Nous allons donc vous donner quelques conseils pour payer votre assurance habitation au juste prix. 

  • La première est très certainement de faire jouer la concurrence. A voir aussi : Cours Bitcoin : Le Bitcoin rebondit après le support de 44000$ et le cours de l’ethereum explose. N’hésitez donc pas à demander plusieurs devis et à prendre le temps de les comparer. 
  • Vous pouvez aussi vous renseigner si votre assurance propose une baisse de tarifs, si vous équipez votre logement d’un système d’alarme ou de barreaux au niveau des fenêtres. Il en est de même pour la porte d’entrée, avec une serrure multipoints ou encore une porte blindée. 
  • Soyez aussi vigilant au montant des franchises. Il s’agit de choisir le meilleur compromis pour avoir des franchises pas trop élevées, sans pour autant ne pas faire flamber les mensualités de votre assurance. 
  • Pensez également à réviser votre contrat, si votre situation évolue. Par exemple, si au moment de la souscription, vous aviez de l’électroménager neuf et que cela fait désormais quelques années que le contrat a été signé, la valeur à neuf n’est peut-être plus d’actualité. 

Comme vous le voyez, vous avez plusieurs options pour faire baisser le prix de votre assurance habitation. Pensez donc à vous renseigner. 

Sandrine

Rédigé par Sandrine

Passionnée de mode, de beauté et de people, j'adore écrire sur l'actualité française et internationale.

Marie-Sophie Lacarrau en couple : qui est le mari de la journaliste ?

Isolation à 1 euro : 3 choses à savoir pour faire ses démarches en ligne