in

Facebook : 2 informations incontournables concernant l’usurpation d’identité sur ce réseau social

Facebook, un important réseau communautaire du Web, est en proie à la création frauduleuse de compte ou de page. Les commanditaires de cet acte malhonnête utilisent des données personnelles d’une tierce personne, d’une marque ou d’une organisation pour nuire à la réputation de celle-ci, inciter ses abonnés à la haine et escroquer ses followers.

Comment signaler une usurpation d’identité sur Facebook ?

Lorsque vous découvrez que quelqu’un utilise vos informations personnelles sur Facebook sans votre consentement, vous disposez de plusieurs options pour y remédier. Si vous êtes sûr qu’il s’agit d’une réutilisation illicite de vos données personnelles, vous devez recueillir et conserver tout justificatif qui peut être pertinent. Voici la liste des étapes à suivre :

  • Effectuer des captures d’écran du profil frauduleux ;
  • Enregistrer la conversation que vous avez eue avec l’usurpateur d’identité ;
  • Sauvegarder les liens URL (Uniform Resource Locator) des pages sur lesquelles figurent vos informations.

Puis, vous pouvez fournir tous les justificatifs auprès de Facebook et suivre les démarches en ligne. La communauté de ce réseau social se chargera de l’enquête et pourra, par la suite, supprimer les informations et comptes mis en ligne par l’usurpateur d’identité. Une autre alternative consiste à vous rendre sur le profil ou la page frauduleuse et cliquer sur  , en dessous de la photo de couverture. Si vous déclarez une page imposture, vous devez sélectionner « Trouver de l’aide ou signaler la Page ». Dans le cas d’un profil frauduleux, cliquer sur « Trouver de l’aide ou signaler un profil ». Puis, vous n’avez plus qu’à suivre les instructions qui s’affichent pour signaler une usurpation d’identité.

En lien avec cet article :  Le charisme est une question de stratégie... Voici la nôtre !

Quelles sont les sanctions d’une imposture sur Facebook ?

L’usurpation d’identité sur Facebook renvoie à une infraction pénale. L’auteur de cet acte malhonnête peut subir une peine de prison pour un an et une amende de 15 000 euros. Une imposture sur ce réseau social peut occasionner une escroquerie entraînant 5 ans d’emprisonnement et 375 000 euros d’amende. L’usurpation d’identité mène également vers une atteinte au droit des marques ou d’auteur.

 

 

 

Sandrine
Sandrine

Rédigé par Sandrine

Passionnée de mode, de beauté et de people, j'adore écrire sur l'actualité française et internationale.

La CAF vous offre jusqu’à 600€ pour partir en vacances : Voici comment en profiter !

La meilleure cryptomonnaie à acheter maintenant et à conserver dans son Wallet : Binance Coin (BNB)