Rencontre : les critères d’ethnicité sont supprimés par les sites de rencontre !

L’application de rencontre Once, destiné au « Slow-dating », décide d’enlever les critères d’ethnicité de ses membres. Une décision semblable à l’initiative de la plateforme Grindr.

Les sites de rencontre lutte contre le racisme

Il y a quelques années, The Independant, un journal quotidien britannique, avait écrit un article sur le racisme dans les diverses applications de rencontre. Avec le mouvement BLM ou Black Lives Matter, certains sites dédiés aux rencontres amoureuses ont pris la décision de supprimer les préférences ethniques dans les paramètres de recherche.

Le mouvement Black Lives Matter
Le mouvement Black Lives Matter

Pour rappel, cette idéologie qui a commencé aux États-Unis en 2013 a pour objectif de lutter contre le racisme systémique à l’égard de la communauté afro-américaine. En effet, Once, une célèbre application destinée au slow-dating, supprime ce critère de choix pour tous ses utilisateurs.

La suppression du critère d’ethnicité

Selon Once, à peu près 30 % des membres indiquent leurs origines sur leur profil, et 10 % des inscrits évoquent une préférence ethnique. Bien qu’il s’agisse d’une fonctionnalité proposée sur la majorité des applications de rencontre, la suppression permet d’éviter les discriminations raciales.

Désormais, les paramètres sur la recherche ou les critères d’ethnicité ne seront plus accessibles sur Once. C’est une décision sans exception puisqu’elle est applicable sur tous les profils d’utilisateurs.

L'application de rencontre Once
L’application de rencontre Once

Afin d’expliquer la situation, la directrice de la plateforme, Clémentine Lalande que la technologie doit être utilisée à des fins bienveillantes. Par ailleurs, le but principal de l’application est de faire des rencontres, mais pas pour valoriser le racisme entre les membres. « Il nous a semblé naturel de contribuer à notre échelle par cette première étape en supprimant cette fonctionnalité », a expliqué la directrice.

L’initiative prise par Grindr

À titre d’information, c’était Grindr, qui avait commencé à supprimer les préférences d’ethnicité. Sur son compte Twitter, l’équipe de Grindr a affirmé que la plateforme soutient la lutte contre le racisme. Il faut savoir que le dispositif est souvent jugé comme une espace numérique où les propos et les messages de discriminations sont très présents.

L'application de rencontre Grindr
L’application de rencontre Grindr

Par conséquent, le responsable a annoncé que : « Nous allons continuer à combattre le racisme sur Grindr, aussi bien à travers un dialogue avec notre communauté que par une tolérance zéro contre le racisme et les discours haineux sur la plateforme et en dehors ».

Des éléments à prendre en compte

En outre, enlever les préférences d’ethnicité sur les applications de rencontre est défini comme un moyen de combattre la discrimination raciale. « Néanmoins, d’autres étapes sont nécessaires », a annoncé Clémentine Lalande.

Elle rajoute également que certaines démarches doivent être réalisées, notamment :

  • la détection des contenus ;
  • la détection des messages ou les descriptions à tendance raciste ;
  • l’ajout d’algorithmes déterminant les rencontres.

Pour la plateforme Once, c’est un choix qui permet de mettre en place un système en ligne où tout le monde est égal. D’ailleurs, il faut savoir que les « dick pics » partagés sur le chat de l’application sont maintenant filtrés grâce à un effet « chatons ».

Par Stephane

Rédacteur depuis près de 10 ans pour plusieurs grands médias français, c'est avec plaisir que je participe à la revue Sextant pour vous proposer des articles d'actualités et d'informations.

Ailleurs sur le web

A voir aussi