in

Placement malin : Comment choisir le meilleur modèle de SCPI ?





Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier permettent d’acheter des parts d’immeubles dans des domaines généralement porteurs. Autre atout : un taux de rendement qui les rend plus attractives que d’autres produits financiers. Pourtant, il existe plusieurs types de SCPI. Lequel est celui qui vous convient : c’est un point déterminant avant d’investir votre argent.

Les SCPI de rendement :

Ce sont les SCPI à plébisciter si vous souhaitez profiter rapidement d’un complément de revenus. Chaque mois ou chaque trimestre ; selon le fonctionnement de chaque structure ; le propriétaire reçoit un loyer au prorata de la somme investie au départ.

Le futur propriétaire, s’il fait le choix d’acheter un direct ; ce qui ne serait pas le cas d’un investissement en SCPI via un contrat d’assurance-vie par exemple ; peut ainsi choisir les actifs immobiliers selon une thématique qui lui plait ou qui lui semble d’avenir (les EHPAD et donc la dépendance, l’enseignement, la santé etc…), mais aussi dans des secteurs géographiques donnés (à Paris ou en province, en France ou en Europe, à l’international).

Au niveau du rendement annuel, il dépend bien sûr de la SCPI, mais généralement on peut tabler sur une moyenne de 4.13%, sachant que certaines vont faire 3% et d’autres 6%.

Les SCPI Pinel :

Comme pour la Loi Pinel classique, l’investissement en SCPI Pinel a surtout pour but de réduire son niveau d’imposition. Les biens achetés et gérés par les SCPI sont mis en location pendant une période allant de 6 à 12 ans. Aucun bien n’a une valeur vénale qui dépasse les 300 000 euros. Tant au niveau des loyers que des ressources des locataires, tout est plafonné et les biens se trouvent dans des zones bien définies (là où la demande excède l’offre).

En lien avec cet article :  Super facile à faire : voici 4 recettes de glace avec un seul ingrédient

La SCPI Pinel est donc à choisir quand on souhaite plutôt faire baisser le montant de son impôt plutôt que d’augmenter le montant de ses ressources annuelles.

En termes de réduction d’impôts, cela dépend de la durée de location choisie, sachant que le propriétaire a intérêt à choisir la plus longue durée. En effet, il ne peut prétendre qu’à 12% de réduction sur une location de 6 ans, cela passe à 18% pour 9 ans pour atteindre 21%  à 12 ans. Le montant de la réduction est inhérent bien entendu, au prix du bien.

Caroline Tellier

Contact

= »https:>= »https:>

Les derniers articles par Caroline Tellier (tout voir)





Investir en SCPI jusqu'à 6% de rendement

Sandrine
En lien avec cet article :  Vacances : pourquoi vous n’irez pas dans ces pays cette année
Sandrine

Rédigé par Sandrine

Passionnée de mode, de beauté et de people, j'adore écrire sur l'actualité française et internationale.

Cube de rangement : comment bien l’utiliser ?

Lire des livres : les 3 bienfaits !