Horreur – Une cliente tombe sur une mygale dans une barquette de raisin

Mauvaise surprise pour un couple de Néerlandais qui trouve une créature dans leur barquette de raisins, achetée dans un supermarché vendredi dernier.

Leur histoire a de quoi faire frémir tous les arachnophobes. C’est vendredi dernier que Mme Van Den Akker part faire ses courses dans un supermarché de la chaîne Albert Heijn, au centre de Arnhem (Pays-Bas).

Dans le magasin, elle se saisit d’une barquette de raisins provenant du Chili et comme à son habitude, une fois rentrée, place la barquette dans le frigo.

Une mygale dans une barquette de raisin dans un supermarché Néerlandais

Sacré choc pour son mari Bart qui découvrit le lendemain, avec effroi, une mygale qui avait pris ses aises entre les grains de raisins de la fameuse barquette. L’animal a par la suite été remis à une animalerie.

« Je ne savais pas quoi faire. Jusqu’à ce que je pense à mon voisin, amateur d’animaux exotiques. » raconte Bart au quotidien provincial Néerlandais « De Gelderlander ».

L’origine de la mygale déterminée

Quelques recherches plus tard, les origines de la mygale ont été définies : elle appartient à une espèce vivant d’ordinaire dans le désert d’Atacama au Chili. Étant habituée aux variations extrêmes de température dans son habitat naturel, la subsistance de cette araignée lors de son voyage jusqu’aux Pays-Bas ainsi que lors de son séjour dans le frigo du couple Van Den Akker, est alors facilement explicable.

Après coup, la direction de la chaîne de supermarché, d’où provenait la barquette de fruits, a réagi en se disant « choquée » par cette affaire mais reste soulagée que la mygale ait survécu et qu’il n’y ait aucun blessé à déplorer. Par ailleurs, la chaîne a informé que les raisins sont récoltés manuellement, et sont ensuite triés sur un tapis roulant. L’hypothèse la plus plausible reste alors que l’animal se soit glissé dans le conteneur avant son expédition.

Plus de peur que de mal et une histoire qui se termine bien autant pour la mygale que pour ce couple. Mais nul doute que les Van Den Akker ne manqueront sûrement plus jamais de vérifier les fruits avant de les acheter.

Par Sandrine

Passionnée de mode, de beauté et de people, j'adore écrire sur l'actualité française et internationale.

Ailleurs sur le web

A voir aussi