Londres : un homme arrêté pour avoir uriné sur une plaque en hommage à un policier mort

La police londonienne a annoncé l’arrestation d’un homme âgé de 28 ans, dénoncé pour « outrage à la décence publique », il a tout de suite été enfermé.

Selon les forces de l’ordre, il a uriné sur une plaque qui rendait hommage à un policier mort durant un attentat terroriste. Par ailleurs, cet événement s’est passé lors de la manifestation réalisée par les partisans de l’extrême droite. La scène a été prise en photo et a circulé sur les différents réseaux sociaux.

Une arrestation hors du commun

D’après Scotland Yard, le quartier général du service de la police de Londres, un jeune homme a été arrêté pour avoir fait ses besoins sur une plaque mémorial. Un geste qui a créé de nombreuses réactions sur Internet.

Il se présente lui-même au commissariat

Tout juste âgé de 28 ans, cet habitant de l’Essex, une région située dans le nord-est de Londres, a été arrêté lors qu’il s’est rendu à la police. Ce garçon est accusé pour « outrage à la décence publique », c’est-à-dire qu’il a violé le droit à la pudeur. En outre, c’était lors d’une manifestation qui s’est déroulée dimanche que l’homme a commis son acte.

Le soir de son arrestation, la police a affirmé qu’il allait se présenter devant le Tribunal Westminster Magistrales le lundi. D’un autre côté, Priti Patel, la ministre de l’Intérieur, a pris la parole en disant qu’il s’agissait d’un geste absolument honteux et épouvantable.

Une plaque qui rendait hommage à un policier

En mars 2017, un dénommé Keith Palmer avait été poignardé à mort à côté du parlement. Son tueur s’appelait Khalid Masood. Ce dernier est un Britannique qui est très connu par les services de police.

D’ailleurs, il avait également fauché d’autres personnes avec un véhicule. Durant ce tragique événement, cinq individus avaient été tués.

La manifestation de l’extrême droite

À part le jeune homme de 28 ans, d’autres personnes ont été arrêtées par la police durant cette manifestation. En tout, plus d’une centaine d’individus sont condamnés pour attaque envers les policiers ou trouble à l’ordre public.

Selon le communiqué de la police métropolitaine, 23 policiers ont reçu quelques blessures. Le commandant dénommé Bas Javid a également affirmé que : « Nous allons maintenant travailler en étroite collaboration avec les tribunaux pour obtenir justice. »

Par Stephane

Rédacteur depuis près de 10 ans pour plusieurs grands médias français, c'est avec plaisir que je participe à la revue Sextant pour vous proposer des articles d'actualités et d'informations.

Ailleurs sur le web

A voir aussi